L’art du vintage, c’est de savoir mélanger les codes de l’ancien et du moderne. Et là, il ne s’agit pas de reproduire, mais de trouver son style pour ancrer une nouvelle créativité. Tour d’horizon en conseils autour de cinq points clé de la maison en intérieur, comme en extérieur.

style-vintage-delamaison.fr (Mise en scène : Anne Prud'homme Béné)

Il y a certes un petit côté nostalgique dans le vintage et si vous jouez la carte du total look, vous risquez fort de vous replonger dans l’intérieur de vos grands parents ! Question de choix, car il existe bien une tendance « Mamie » qui appuie sur le côté ringard et kitsch à l’extrême. Mais l’art du vintage se revisite dans la modernité pour s’inventer de nouveaux territoires. Il s’agit là de savoir mixer les pièces chinées, les icônes du design des années 50/60/70, le style rétro ou industriel avec les créations d’aujourd’hui.

Faites-vous d’abord votre culture vintage en allant capter votre inspiration auprès des plus grands noms du design des années 50 : Charlotte Perriand, Jean Prouvé, Serge Mouille, Mathieu Matégot, Le Corbusier… côté français ; le couple Eames, George Nelson, Harry Bertoïa… côté américain ; Alvar Aalto, Arne Jacobsen, Poul Henningen, Verner Panton… côté scandinave, sans oublier les Italiens avec Frau, Gio Ponti, Giulio Castelli, Castiglioni, Ettore Sottsass…Ce petit tour d’horizon vous permettra d’en repérer les codes tant en matière de formes, de matériaux et de couleurs, afin d’orienter votre choix dans l’offre d’aujourd’hui.

Un vintage à vivre dans le séjour

Le vintage défend des valeurs de simplicité, d’égalité, de joie et d’audace visibles à travers des formes simples, organiques et des palettes graphiques et colorées. Il a aussi ses matériaux de prédilection comme le bois, le métal, le laiton, le cuir, la laine… et sa palette de couleurs qui évoluent des classiques pastel (rose, bleu ciel, vanille, vert d’eau…) aux tonalités fortes (vert, rouge, bleu, jaune, orange, blanc, brun et noir). Sur ce registre, les teintes des tableaux de David Hockney sont là pour nous le rappeler. Sublimer le vintage dans l’art de vivre d’aujourd’hui, c’est savoir orchestrer le décalage entre neuf et ancien, et confronter sa palette de couleurs pour lui redonner une nouvelle modernité. Un jeu de chaises dépareillées autour d’une table de salle à manger, un rose pastel confronté à des touches de jaune vif, un bleu glacier accolé à des bruns ou des rouges par exemple, le tout souligné par des noirs profonds. Ici, les matériaux naturels flirtent volontiers avec les couleurs de terre et de ciel.

CDC6039047-canapé-convertible-tissu-innovation-delamaison.fr

En matière de mobilier vintage, le séjour a son incontournable panoplie : un canapé en cuir ou en tissu capitonné aux formes simples et piétements effilés acier façon Prouvé, un buffet bas en enfilade, des étagères graphiques aux murs façon Matégot, des jeux de fauteuils disparates, une table basse aux courbes organiques comme celle d’un lac, en verre ou en laque colorée, un porte-revue en tubulures acier, etc. Au sol, une peau de vache ou un tapis aux accents géométriques seront du meilleur effet. Ajoutez quelques bibelots chinés ou non, dans la note fifties, des coussins colorés et graphiques (pois, losanges, damiers…), un éclairage indirect avec des luminaires acier rapportés ici ou là, et le rythme sera donné ! Si vous misez sur les accessoires pour connoter et apporter des notes de couleurs, sachez tempérer vos ardeurs sur les murs, jouez l’élégance d’un mur peint en aplat coloré ou d’un papier-peint en tableau ou encore d’un soubassement dans des couleurs neutres pour ne pas vous en lasser.

Une touche de vintage pour personnaliser la cuisine

Bien sûr, on rêve tous d’une cuisine d’architecte, contemporaine et fonctionnelle. Bien que… cela ne manque-t-il pas un peu d’âme ? La cuisine a un charme fou quand on en casse les codes. Ici, toutes les influences vintage sont les bienvenues, et la fantaisie est de mise pour appuyer les différents styles : l’esprit brocante de bric et de broc, le côté industriel avec verrière d’atelier, le rétro, le pop… Là encore, c’est le mélange des matériaux avec une touche design qui saura relever le défi de la personnalisation. Si votre cuisine est ouverte sur votre séjour, n’hésitez pas à décaler avec des accessoires et du mobilier rapportés : des chaises chinées en formica ou la mythique chaise « Fourmi » de Jacobsen qui inspire aussi de nouvelles versions de chaises contemporaines, des buffets chinés et repeints dans les bonnes tonalités, des meubles à tiroirs de quincaillerie, des suspensions de style scandinave, des lettres vintage formant des mots, des plaques émaillées ou une grosse horloge rétro, etc.

ADE1132486-plateau-stratifié-platex-delamaison.fr

Le disparate donne le ton et l’esprit, tout en respectant une certaine sobriété pour ne pas surcharger. Dans le cadre d’un relooking, vous pouvez intervenir sur les façades, en alternant bois et couleurs par exemple, façon Orla Kelly, dans une palette de vert olive, de blanc et d’orange en touches, ou encore misez sur la modernité d’un verre coloré pour une crédence ou un plan de travail. L’électroménager surfe sur la vague pour appuyer la tendance : un évier timbre d’office, un réfrigérateur de style 50 coloré en solo, une robinetterie rétro, un piano de cuisson… tout comme les accessoires avec leurs formes rutilantes et rebondies. Grille-pains, machines à café et autres ustensiles s’en donnent à cœur joie dans la réplique pour s’afficher avec fierté sur le plan de travail. Les arts de la table ne sont pas en reste pour suivre le mouvement. Autant de petites touches vintage faciles à s’approprier !

Le vintage en douceur dans la chambre

Ici comme ailleurs, tout est question de style, car le vintage a cette capacité à balayer large. A vous de voir si vous avez envie de flirter avec un esprit romantique ou un esprit plus contemporain. Là encore, il convient de travailler dans l’unité de l’ambiance choisie, car une chambre doit suggérer le repos et non le chaos. De même, vous ne travaillerez pas de la même façon une chambre d’enfant, d’ado et la vôtre. Si la première peut se couler dans un jus délicieusement rétro aux tonalités sourdes et douces, avec meubles, jouets, accessoires chinés ou non, en adéquation avec l’imaginaire de l’enfance, la seconde pourra s’imaginer dans une dynamique seventies avec des couleurs plus flashy et des graphismes plus percutants. La vôtre, bien évidemment, respectera vos goûts.

Si vous affectionnez le charme suranné, allez piquer à la source de la brocante avec des matières douillettes, des commodes peintes, des motifs liberty ou à grosses fleurs à décaler, des jeux de miroirs, de petits tableaux ou des grappes de colliers accrochés au mur, une coiffeuse, un lit rétro, etc. Pour un côté contemporain, travaillez le mélange des meubles et objets vintage détournés, le mix & match de coussins aux couleurs et motifs disparates, les matières naturelles comme la laine pour des tapis ou de gros poufs à effets tricotés, le rotin pour un rocking chair ou un miroir, l’acier pour les luminaires à pied, etc. Pour donner de la modernité, complétez avec une tête de lit doucement arrondie, des étagères décalées pour travailler la géométrie des murs, etc. Ici, pas de surcharge inutile, sachez doser à bon escient votre côté arty pour sublimer ce mariage de pièces inédites.

Enfin, n’oubliez pas que dans l’univers de la chambre, le linge de lit, uni ou à motifs, joue aussi sa partition pour donner le ton !

Look rétro vintage dans la salle de bains

Une salle de bains a besoin de la modernité de ses équipements pour vous apporter confort et hygiène. Le vintage est là encore une question de style et de décalage des genres, où le contemporain flirte avec le rétro. Tout est dans l’aménagement, l’équipement et l’accessoire : parquet ou pierre au sol, faïence type « métro », radiateurs rétro, baignoire sur pieds, lavabo suspendu avec meubles bas en bois clair en dessous, robinetterie à l’ancienne, miroir biseautés dans un cadre mouluré, etc. Autant d’artifices de style qui ne demandent qu’à être bousculés pour insuffler une note design à la pièce d’eau que l’on aime avant tout « clean », lumineuse et pérenne.

salle-de-bains-vintage(​Source – Copyright Alex Hayden)

Alors pourquoi ne pas faire cohabiter une douche aux parois de verre très contemporaine avec le bois d’un meuble vasque plus classique, avec lavabos aux formes géométriques revendiquées en verre ou céramique ? En rénovation, vous pouvez travailler des teintes plus soutenues à marier à des touches minérales avec des effets béton et ardoise, jouer aussi sur des murs en verre coloré ou miroir, revisiter le parti pris art déco du noir et blanc avec du métal, ou encore cultiver l’esprit boudoir en introduisant meubles et objets chinés. Là aussi les pistes sont largement ouvertes, ne reste qu’à déterminer votre style !

Un vent de folie vintage au jardin

Il n’y a pas que les végétaux dans le jardin, bien qu’un esprit libre convienne très bien à la nature d’un jardin vintage. Donc, ne cultivez pas le côté trop propre avec massifs et allées travaillés au cordeau, mais privilégiez le sens d’une nature un peu désordonnée. Pour ce faire, jouez sur la diversité des plantes, introduisez des graminées, fleurissez le potager et aménagez autant de recoins qu’il vous en est possible : un coin repas sous une pergola ombragée, une tonnelle végétale pour l’heure du thé ou du café, une cabane en bois pour les enfants…

Ici, il va vous falloir partir à la chasse aux trésors dans les vide-greniers, brocantes ou autres, car un jardin vintage n’a de charme qu’avec des objets de récupération : un vieux banc en bois, des contenants en zinc, du mobilier en fer forgé, des tables en pierre ou en bois aux contours chahutés, des traverses en bois ou des briques en terre cuite pour composer des allées, des transats et chiliennes à rayures bayadères, des caisses et cageots de bois à recycler, des statues de pierre, etc. Le jardin vintage est avant tout l’art du jardin personnalisé où il fait bon introduire toutes sortes de pièces uniques, chinées ou neuves mais dépareillées. Sans oublier d’ajouter à cela, un peu de votre folie dans l’art de l’aménager et de le cultiver.