Aujourd'hui focus sur l'une des pièces phare de la décoration de notre intérieur : le tapis, avec Karine QuédreuxSon regard  expert de journaliste spécialisée, pour vous, en 5 points :

Vous êtes vous déjà demandé quel rôle joue le tapis dans la décoration de votre home sweet home ? En plus d’apporter une touche de caractère et de confort à un salon, une entrée ou une chambre, un tapis participe de façon active à structurer l’espace…

DTA1423881-tapis-acrylique-esprit-home-delamaison.fr

1/ Créer la surprise 

On fait souvent l’inverse et c’est normal, c'est à dire choisir un tapis après avoir finalisé le choix de son mobilier, de son canapé, des couleurs des murs et des rideaux… « Le tapis arrive toujours en élément moteur de la décoration, même pour des tapis très forts. Il faut vraiment être amoureux d’un tapis pour faire l’inverse ! », confirme Anne Sebaoun de chez Toulemonde Bochart.

Ainsi, le tapis peut-il être au mieux un déclenchement dans le changement et l’organisation d’une pièce. Il servira de pièce maîtresse pour coordonner d’autres accessoires comme les coussins, rideaux ou plaids, mais rarement plus ! Pourtant, le sol reprend du galon graphique et de la couleur. Les décorateurs comme François Champsaur par exemple, en font souvent leur signature tout en sachant calmer le jeu sur les murs. Le tapis peut alors se jouer comme un tableau à l’instar d’une œuvre d’art. Dans un intérieur immaculé, vous pouvez le jouer fort, il sera la garantie d’une personnalisation de votre intérieur. A vous de lui trouver un espace au sol pour qu’il respire : une entrée, un espace libre dans un grand salon, etc.

2/ S’en servir pour délimiter l’espace

Avant de jouer sa fonction de décoration, le tapis a la faculté de délimiter les espaces au sol. Dans une très grande pièce, il crée un îlot pour structurer l’espace et ainsi matérialiser un coin salon ou salle à manger. Sa forme impacte la perception physique, c’est à dire spatiale, d’une pièce pour sa mise en perspective. Un tapis rectangulaire a par exemple la faculté d’agrandir l’espace, tandis qu’un tapis rond crée un espace dans un espace.

En phase avec les angles droits du mobilier, un tapis carré sera toujours plus facile à intégrer ; c’est le cas pour un salon pris au piège avec canapé et fauteuils. De même, un petit tapis que l’on laissera respirer en laissant beaucoup d’espace autour, vous donnera la sensation d’une pièce plus grande. Dans une chambre d’enfant, il sert à délimiter une aire de jeux, laissant la possibilité à nos chères têtes blondes de jouer confortablement au niveau du sol.

3/ Des matières pour différents usages

Cruel dilemme, le tapis a su multiplier son offre pour se décliner dans toutes les matières : laine, coton, cuir, sisal, bambou, viscose… Un tapis à la mode végétale ou en viscose est d’entrée de jeu plus fragile qu’un tapis en laine. Il faudra éviter de le mettre dans un endroit de passage très fréquenté. A cela, il faut ajouter son aspect de surface, sa texture et son relief, plutôt hautes mèches, velours ras ou sec comme c’est le cas pour un tapis en cuir. Là encore, si son choix induit un style de déco (nature, ethnique, contemporaine…), pensez à l’entretien, l’usure et au style de confort que vous recherchez.

4/ Confort et modes de vie

Si le tapis sublime nos intérieurs en apportant une touche de caractère avec une large variété d’imprimés, de formes, de tailles et de couleurs, il s’affirme avant tout comme un élément de confort qui sied à de nouveaux modes de vie. Meilleur allié des sols durs (pierre, parquet, béton, carrelage), il atténue les bruits et régule l’hygrométrie de votre pièce. Idéal pour la salle de bains ou au saut du lit !

Dans le salon, il a la faculté de vous faire descendre d’un cran, car il donne immédiatement un caractère feutré à la pièce. Plus il sera moelleux, plus vous aurez envie de vous y allonger pour bouquiner ou pour partager un moment convivial – repas ou séance ciné – autour de la table basse par exemple. Le sol devient alors un espace de vie à part entière !

5/ Comment le choisir ?

La lecture visuelle d’un tapis est assimilée au sol ; on vit dessus et il s’intègre dans un ensemble ! Comprenez par là que son impact optique n’est pas figé comme un tableau au mur. Pour des questions d’entretien, sachez qu’un dessin au sol est moins salissant qu’un uni. Le choix d’un nouveau tapis doit donc être réfléchi. Si son parti-pris est fort (design, graphique, coloré, fleuri), il donnera une âme certaine à votre intérieur. Si sa perception est plus neutre, il n’en sera que facile à vivre dans le temps. En règle générale, un tapis est toujours dédié à un endroit précis. Ainsi, pour en déterminer son emplacement exact et son format qui tend à s’agrandir, matérialisez le avec un assemblage de papier journal, tapissez-en le sol et vous obtiendrez ainsi la perception visuelle de ce que vous en attendez !

Et pour aller plus loin, retrouvez la sélection tapis de Karine ici : http://www.delamaison.fr/vente-tapis-coups-de-coeur-karine.html

DSO1423581-tapis-tufté-delamaison.fr