5 façons d’éclairer pour créer une ambiance chaleureuse : voici les conseils de Nicolas Stadler, architecte d’intérieur et designer, pour mieux choisir ses luminaires.

« L’éclairage, c’est surtout une question de source » précise Nicolas Stadler, et aujourd’hui la LED a opéré une véritable révolution. Décoratifs, les différents types de luminaires ont aussi des fonctions spécifiques :

« L’applique est un élément intéressant lorsque la source lumineuse est cachée et qu’elle offre un éclairage indirect. Mais s’il n’y pas de sortie de fil préexistante dans le mur, leur installation nécessite des travaux, une saignée dans le mur qu’il faudra reboucher et repeindre », explique Nicolas Stadler. Disposées de part et d’autre d’une tête de lit, une paire d’appliques offre un éclairage très fonctionnel pour encadrer la zone de couchage. Pensez aussi à associer des abat-jour aux matières ajourées qui dessinent de poétiques effets lumineux sur les murs.

IAP5079037-applique-inspire-delamaison.fr

« Les lampes à poser, parfois équipées d’un variateur pour moduler leur intensité, doivent offrir des puissances différentes en fonction de leur utilisation. Autour d’un canapé, ou près de la télévision, elles doivent être douces et plus fortes dans des zones de circulation », continue-t-il. Deux lampes de tailles différentes, placées l’une à côté de l’autre créent un effet de surprise. « Mais pour pouvoir les placer où l’on souhaite et éviter les fils qui courent partout et les blocs multiprises, on peut utiliser une ampoule spéciale Led Bluetooth, les contrôler via une tablette ou un smartphone ou même par onde radio », raconte-t-il.

ILA0105414-lampe-lanterne-market-set-delamaison.fr

Pour animer une zone, les guirlandes lumineuses peuvent tapisser le plafond d’un couloir ou un coin obscur et créer un éclairage léger et aérien. « L’intérêt des guirlandes, c’est de proposer au choix soit une lumière froide, soit une lumière chaude, et on peut aussi mixer les deux. On peut aussi les fixer sur une structure suspendue au plafond pour composer un lustre inattendu et féérique. Je les ai mises en scène au plafond du couloir sombre de l’Hôtel du Jeu de Paume à Versailles. Dans les chambres du même hôtel, les pieds de lit intègrent des bandes LED qui diffusent un éclairage tamisé. Et dans la chambre de ma fille, elles jouent le rôle de veilleuse et éclairent suffisamment pour la petite lecture du soir…», avoue-t-il. Les rubans et bandes de LED se cachent derrière un lit, le meuble bas d’une télévision, un canapé…le long des murs, sous ou au-dessus d’un meuble. « Il faut mixer les sources : Dans un travail de mise en valeur des parties communes du projet d’habitation Groison-Trianon pour ICADE Immobilier à Tours, j’ai intégré l’éclairage dans des gorges lumineuses, et l’ai semé en différents points lumineux directs.»

DNO7046011-guirlande-blachère-delamaison.fr

« Quant aux lampadaires, ils peuvent servir à combler les espaces vides, entre deux meubles, les coins et angles de pièces en éclairant une zone précise. Un modèle orientable et multidirectionnel peut permettre d’éclairer un coin repas ou alternativement deux espaces en fonction du moment. Si on le tourne vers le mur, il offre une lumière indirecte d’ambiance lorsqu’on n’a pas besoin d’un éclairage fort sur un endroit précis de la pièce », explique Nicolas Stadler. Les suspensions offrent un éclairage général ou plus précis sur la table de repas par exemple. Il faut pouvoir moduler leur hauteur et pouvoir les baisser pour dessiner un espace plus convivial. A l’Hôtel d’Angleterre, à Versailles, Nicolas Stadler a multiplié les points lumineux suspendus pour éviter le rendu froid de l’unique source. « Aujourd’hui avec la technologie des ampoules LED, on peut composer sa lumière à la carte (Philips master Led lamps) et cela sur tous les types de luminaires », précise-t-il, en conclusion.

B001-ILP5124100-lampadaire-vita-delamaison.fr

Découvrez la sélection exclusive de Nicolas Stadler chez delamaison.fr !

 

Propos recueillis par Agnès Zamboni pour delamaison.fr